Ogooué Info

29 mai 2024
14:59
Santé

Santé et Affaires Sociales: l’heure à un budget clair pour 10 ans.

Pour mieux mettre en œuvre la bonne gestion au Gabon, le Ministère de la Santé et des Affaires Sociales montre son exemplarité avec un budget déclaré pour la décennie avenir.

Santé et Affaires Sociales: l’heure à un budget clair pour 10 ans.
  • Publishednovembre 28, 2023

Le gouvernement gabonais vise l’année 2034, avec des moyens clairement définis destinés à améliorer la santé et les affaires sociales.

Après le Forum, le Pr Adrien MOUGOUGOU, Ministre de la Santé et des Affaires Sociales, a reçu les rapports sur la “Politique Nationale de Santé 2024-2034” et le “Plan National de Développement Sanitaire 2024-2028”. Le Forum a rassemblé des acteurs de l’administration publique, des professionnels de la santé, des partenaires au développement, et l’Organisation Mondiale de la Santé a été saluée pour son soutien technique et financier.

Le Bureau de l’Atelier, présidé par le Professeur Jean Raymond NZE NZE, a évalué la “Politique Nationale de Santé 2010-2020” et a souligné les taux de mortalité maternelle, néonatale, infantile et infanto-juvénile qui restent préoccupants. Les indicateurs ont été clairement identifiés : un système de santé peu performant, des financements insuffisants et peu efficaces, des ressources humaines insuffisantes et mal réparties sur le territoire, un fonctionnement peu optimal des structures sanitaires et une gouvernance peu structurée.

Le pays doit adopter une perspective à long terme avec une approche intégrée, systémique et unifiée de la santé humaine, animale et environnementale afin de mieux relever les nouveaux défis sanitaires.

La “Politique Nationale de Santé 2024-2034” est le cadre stratégique de réponse à la problématique sanitaire nationale, et le “Plan National de Développement Sanitaire” doit être réaliste, tout en ayant pour ambition de doter le pays, d’ici 2034, d’un système de santé dont la gouvernance est consolidée.

Les axes stratégiques ciblent les soins de santé primaires, les mécanismes de surveillance et de riposte aux crises sanitaires, ainsi que la mise en œuvre d’une politique volontariste de formation, de renforcement des programmes d’études et des compétences des acteurs de la santé et de la protection sociale.

Le coût total du PNDS est estimé à 514 299 523 194 FCFA sur 5 ans, dont 366 940 161 790 FCFA pour le fonctionnement et 147 544 981 832 FCFA pour les investissements.

Le principe d’un financement national souverain majoritaire a été privilégié en mobilisant des ressources telles que la dette CNAMGS envers les établissements de santé.

Le Premier Ministre s’était engagé à traduire en urgence les orientations du Général de Brigade Brice OLIGUI NGUEMA, Président de la Transition, Président de la République, Chef de l’État. La “Politique Nationale de Santé” et le “Plan National de Développement Sanitaire” sont en marche.

Written By
Rédaction Ogooué Info

Inscription

Identifications
Information musicale
Quand pouvez-vous être prêt pour l'émission?